Addenφ, le logiciel de gestion de prêts le plus complet du marché

Gestion des clients

Un client correspond soit à une entité juridique soit à une personne individuelle. Chaque client peut avoir un ou plusieurs contrats de prêts en devises ou en Euros. Un client peut obtenir plusieurs prêts ouvrant chacun plusieurs comptes comptables (prêt, impayé, douteux, etc. …). Des co-emprunteurs ou tiers payants peuvent être associés à chacun des dossiers de prêts. Selon différentes modalités paramétrables, ils peuvent prendre en charge tout ou partie des éléments de l’échéance : assurance, intérêts, capital, frais….

Gestion du front office des prêts

  • Simulation de crédits pour permettre à un prospect ou à un client de connaître le plan d’amortissement d’un crédit.
  • Gestion de l’instruction des propositions de crédits, suivi des pièces, proposition d’échéanciers, édition des contrats avec intégration automatique en back-office.
  • Flux de données de l’instruction d’un prêt :
    • Saisie de la demande de prêt,
    • Détermination des droits (gestion des règles d’octroi des prêts),
    • Acceptation du prêt par le comité des crédits,
    • Attente des documents nécessaires
    • Signature du client
    • Déblocage des fonds,
    • Remboursement des prêts.
  • Mesure de l’Activité (production nouvelle) et de la Rentabilité Centre de profit et Clients

Gestion du back office des contrats de financement

  • Autorisation et administration des crédits aux particuliers (revolving, personnel, immobilier, découvert), aux entreprises et aux collectivités locales (ouverture de crédit à long terme, lignes de trésorerie, prêts structurés, revolving…)
  • Calculs automatisés : des intérêts à partir de taux fixes ou variables, commissions paramétrables, du hors bilan, des réescomptes d’intérêts ou de commissions.
    • Intérêts : L’échéancier et la périodicité des intérêts peuvent être différents de ceux qui sont définis pour le capital et les commissions. La perception des intérêts se fait en début ou en fin de période.Dans le cas de taux indexés, ils sont au choix préfixés ou post-fixés. Des majorations et minorations peuvent être appliquées au taux de référence, avec possibilité de limiter les variations avec des taux plancher et plafond.
    • Commissions : Leur nombre est illimité. Elles sont définies par un intitulé, une base de calcul, un barème, une périodicité, une affectation ou non de taxes (TVA), un mode de règlement, …
    • Capital : De nombreux types d’amortissement existent en standard : amortissement constant, capital constant, capital progressif avec règle de progression paramétrable, capital fixe avec ou sans indexation sur un barème, … En pratique, toutes formules adaptées à l’organisme de crédit peuvent être développées.
    • Frais : Généralement, il s’agit des frais de dossier au démarrage, mais en fait, chaque échéance peut comporter des frais. On peut aussi avoir des échéances qui ne comporteraient que des frais.
    • Assurance : elle peut être ou non intégrée aux intérêts. Les taux applicables sont paramétrables. La gestion de plusieurs assurés et des surprimes est prise en compte.
    • Paliers : Les paliers permettent de gérer des méthodes d’amortissement du prêt qui varient dans le temps.
    • Partenaires du pool : Lorsqu’on est chef de file pour le prêt, on peut définir les partenaires du pool et les pourcentages de détention.
  • Déblocages des fonds (simple ou multiples), appels d’échéances, enregistrement des règlements, des impayés ; remboursements anticipés partiels ou totaux avec ou sans refinancement, annulations de prêts, renégociations et moratoires.
  • Remboursement des prêts
    • Compte courant, par prélèvement bancaire SEPA, par la paie
    • DCO (Débits / Crédits d’office) : par l’intermédiaire du trésor public (concerne les organismes publics et les collectivités locales)
  • Intérêts intercalaires – Différés de capital ou d’intérêts : Ils peuvent être calculés au jour le jour entre les dates de déblocage des fonds et le démarrage du plan de remboursement. Le démarrage de l’amortissement du capital et des intérêts peut être fixé indépendamment du démarrage du reste de l’échéancier.
  • Modification des prêts : suspension du remboursement du capital pour une période donnée, suspension totale du remboursement du prêt pendant une durée déterminée, modification du plan de remboursement initial par réétalement du capital restant dû (avec ou sans paliers, différés …), remboursement anticipé de tout ou partie du prêt, remboursement du capital indexé sur un indice comme par exemple l’indice de la construction, le cours d’une devise….
  • Gestion des CRE (Compte Rendu d’Evènement) par envoi des écritures dans le système comptable
  • Gestion des impayés et des créances douteuses, avec automatisme de provisionnement.
    • Récupération des impayés de la banque
    • Saisie de frais d’impayés
    • Suivi comptable des impayés
    • Lettres de relance
    • Génération automatique des prélèvements

Prêts multi-tirages (Ouvertures de crédit à long terme [OCLT] ou lignes de trésorerie)

Chaque contrat peut être défini comme une limite d’engagement disponible pour le client. On y associe un échéancier de remboursement prévisionnel. Le client va, selon ses choix, utiliser progressivement pendant la période de mobilisation les possibilités de décaissement qui lui sont offertes, ce sont les tirages. Chacun de ces tirages pourra suivre des règles particulières d’amortissement et de calcul d’intérêts. L’ensemble de ces tirages doit respecter le calendrier de remboursement fixé dans l’échéancier prévisionnel, les écarts constitueront le hors bilan.

Modules de pilotage

  • Comptabilité générale et auxiliaire, avec piste d’audit, paramétrage de plusieurs plans de comptes et de jeux de schémas comptables pour répondre à différentes exigences de reporting
  • Comptabilité analytique par lignes de métier ou tout autre axe d’analyse, venant compléter la production comptable
  • Rentabilité – tableaux de bord, sur différents axes
  • Rapprochement soldes des prêts / soldes comptables
  • Calcul des encours aux normes IFRS

Comptabilisation des écritures de gestion des prêts

Des paramètres permettent de choisir le système de comptabilisation :

  • soit OSMOSE Compta en temps réel,
  • soit OSMOSE Compta en BATCH,
  • soit un autre logiciel du marché en BATCH,
  • soit l’utilisation des événements (génération de CRE). Il existe un système de paramétrage entre les événements de gestion et le ou les CRE associés.

Quelle que soit la méthode utilisée, la piste d’audit sera conservée et visualisable depuis le dossier de prêt.